Home / A la Une / Togo: 2 braqueurs arrêtés, leurs aveux font froid dans le dos

Togo: 2 braqueurs arrêtés, leurs aveux font froid dans le dos

Partagez ceci :

La police nationale togolaise a mis, dans la nuit du samedi 17 août, la main sur deux présumés braqueurs alors qu’ils étaient sur le point de commettre un nouveau forfait.

Les deux présumés malfrats, -des repris de justice-, repérés préalablement, ont été mis aux arrêts dans la nuit du samedi à Adjinamoto (quartier Avenou) à Lomé, par une patrouille de la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ).

 » Malgré plusieurs sommations, les deux individus à dos d’une moto n’ont pas obtempéré, obligeant la police à faire usage d’arme « ,a expliqué le commissaire de police Yendoubé Douti.

Lors de leur interpellation, affirme la police, le sieur Adossi a été blessé par balle et est en soins dans un centre de santé.

Les nommés Kokou Dogbe et Toussaint Adossi, tous de nationalité togolaise, sont présentés comme des individus très dangereux qui n’hésitent pas à mutiler leurs victimes à la machette.

Selon la police nationale, ils opèrent au Togo et se réfugient au Ghana.

« Dès que les deux individus ont aperçu les agents, ils ont aussitôt pris la fuite roulant à vive allure en direction du Ghana. La course-poursuite s’est alors engagée. Au cours de l’intervention, le nommée Adossi Toussaint  a été blessé par balle puis évacué par l’équipe de patrouille dans un centre de santé où il a été rapidement pris en charge », a confié Yendoube Douti, Commandant de Brigade de Recherche et d’Investigation à la DCPJ.

Les individus, affirme le commissaire, ont avoué qu’ils étaient sur le point de commettre un nouveau braquage avant d’être interpellés par la police.

« On va aller acheter la manchette à Assigamé, c’est là où la police nous a arrêté en cours de route. Souvent si on te trouve sur la moto on se met derrière toi jusqu’à arriver à ta devanture on t’attaque et on prend la moto. Les motos braquées, nous les vendons au Ghana », a avoué Kokou Dogbe, l’un des accuséés.

 » Le nommé Dogbe Kokou a recouvré la liberté en janvier 2019 après avoir purgé une peine de 3 ans de prison. Il a été condamné pour vol à main armée et regroupement de malfaiteurs. Son compère Toussaint Adossi a également fait la prison en 2015 pour les mêmes faits « , a conclu la police.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »