Home / A la Une / Togo : Agbéyomé Kodjo peut compter sur l’opposition

Togo : Agbéyomé Kodjo peut compter sur l’opposition

Partagez ceci :

Les jours post-électoraux ne sont du tout pas faciles pour le président du MPDD, Dr Agbeyome Messan Kodjo. Entre menace de levée d’immunité parlementaire, accusations et confinement à domicile, l’ancien premier ministre togolais traverse de dures moments.

Loin d’être seul, il peut compter sur ses collègues de l’opposition dont le Professeur Aimé Gogue de l’Alliance des Démocrates pour un Développement Intégral (ADDI), Komi Wolou du Pacte Socialiste pour un Renouveau (PSR), Yaovi Agboyibor du Comité d’Action pour le Renouveau (CAR) et Nicodeme Habia du parti « Les Démocrates » pour dénoncer l’acharnement du régime de Faure Gnassingbé contre le candidat de la dynamique Mgr Kpodzro.

Au vu de la situation que traverse le candidat de la dynamique Kpodzro, qui d’ailleurs revendique la victoire de la présidentielle du 22 février dernier, ces leaders de l’opposition ont décidé de briser le silence et d’appeler au respect de l’Etat de droit.

« Il est inadmissible que pour des motifs tirés des propos et actes de campagne de l’un des protagoniste du scrutin, l’honorable député Gabriel Agbéyomé KODJO, sa maison soit séquestrée par les forces de sécurité et qu’une procédure soit enclenchée afin de lever son immunité parlementaire avec l’intention manifeste de le faire incarcérer après une parodie de procès », indique le CAR dans un communiqué en date du 13 mars 2020.

« Notre patrie le Togo s’enlise dans un nouveau drame politique, consécutif aux conditions de déroulement et aux résultats de l’élection présidentielle du 22 février 2020 »« Considérant que la situation est essentiellement politique, le CAR propose que des initiatives appropriées soient prises afin d’y trouver une solution politique » précise le communiqué.

Pour Habia Nicôdeme, il est tant de mettre fin aux violences de trop au Togo.

 » A compter de ce jour 13 Mars 2020 toute violation de droits d’un citoyen togolais par le rpt-unir doit être considérée comme la violation de trop. Le peuple togolais doit agir conséquemment pour mettre fin à ce régime moribond et reconquérir sa dignité. Tchoko Tchoko Ablodé! «  a posté le Parti Les Démocrates

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »