Togo : au lendemain des présidentielles, l’opposition cède ou disparaît

TAB Group Business
Partagez ceci :

Candidat à l’élection présidentielle de 2020, le président de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC) et le nouveau maire de la commune du Golfe 4 a révélé ce lundi sur les ondes de radio Victoire Fm les ambitions politiques de l’opposition togolaise.

Intervenant sur l’actualité politique, il a annoncé que l’opposition togolaise, dans toute sa composante, pourrait parler d’une même voix par rapport à un objectif commun allant dans le sens d’une élection transparente. « Si le parti au pouvoir, l’Union pour la République (UNIR) se déclare encore gagnant au lendemain de cette élection, l’opposition est appelée à céder ou à disparaître », a-t-il déclaré.

« De mes collègues, j’attends que nous conjuguions nos efforts pour aller dans le sens de la pression nécessaire pour avoir les meilleures conditions pour les élections. Je lance un appel à tous mes collègues, y compris le PNP. Je leur dis que toutes les occasions de révolution peuvent surgir de toutes les situations, y compris celle de lutte pour l’amélioration du cadre électoral. Il faut que les Togolais travaillent comme s’ils étaient seuls, il faut qu’ils oublient la communauté internationale », a-t-il renchéri.

Par ailleurs, l’homme politique souhaite un nouveau recensement électoral, la recomposition de la Cour constitutionnelle, la CENI et ses démembrements, l’authentification des bulletins de vote afin de garantir une élection libre et transparente.