Home / A la Une / Présidentielle au Togo : « Il n’y aura pas de 2è tour », Mme Adjamagbo

Présidentielle au Togo : « Il n’y aura pas de 2è tour », Mme Adjamagbo

Partagez ceci :

Sur ce point, l’ensemble de la classe politique togolaise reste unanime : « Il n’y aura pas de deuxième tour » aux prochaines élections présidentielles que connaîtront le Togo. Pour donc obtenir l’alternance au lendemain du 22 février, il urge que l’opposition fasse front commun contre le candidat du pouvoir, a indiqué le porte-parole d’Agbéyomé Kodjo, Mme Adjamagbo.

Selon la porte-parole du candidat des « forces démocratiques », l’opposition togolaise doit jouer les deux tours en un, parce que le pouvoir ne compte en aucun cas aller au second tour.

« Les compatriotes qui pensent les deux tours que le régime a fini par intégrer malgré lui dans la constitution dans les conditions que nous savons vont jouer, honnêtement non. Le régime nous a prévenus. Il n’y aura pas de deuxième tour » … « Ils ne sont pas bêtes. A leur place, si je tiens à me maintenir au pouvoir, je ferai pareil. J’éviterai que toutes les forces se coalisent contre moi au deuxième tour donc prenons la mesure des choses. Jouons les deux tours en un en se mobilisant », a affirmé Mme Adjamagbo Johnson.

Comme elle l’a toujours défendu, alors coordinatrice de la Coalition des 14, la Secrétaire générale de la Convention Démocratique des Peuples Africains (CDPA) pense que la candidature unique est le seul moyen pour offrir au Togo, l’alternance.

Quand à la personne désignée candidat unique, Mme Adjamagbo affirme: « le choix de Mgr Kpodzro a consisté à prendre comme porte-parole quelqu’un qui connaît bien le système et qui a fait le système » … « C’est une candidature éminemment politique et de raison donc nous nous sommes alignés en laissant de côté nos états d’âme parce que ces états d’âme ne font pas la politique ».

En conclusion, elle a invité l’ensemble des partis de l’opposition à rejoindre la dynamique Kpodzro.

« L’opposition qui recherche l’alternance est traversée par différents courants. Montrons que nous sommes intelligents et construisons ensemble une stratégie cohérente de conquête du pouvoir », a-t-elle lancé, avant d’ajouter : « Si vraiment nous voulons l’alternance, la candidature unique est la voie de la raison. D’autant plus que nous ne serons pas les premiers à utiliser cette stratégie ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »