Togo: Pierre Ekué Kpodar annonce sa candidature contre Gnassingbé en 2020

Partagez ceci :

La présidentielle de 2020 s’approche à grand pas et les concurrents de Faure Gnassingbé se font peu à peu connaître. Après Gerry Tamaa pour le NET, c’est désormais un acteur de la diaspora, Pierre Ekué Kpodar qui a annoncé sa candidature pour 2020.

Expert économiste spécialisé en macroéconomie, finance et économie de développement; coach en développement personnel; enseignant et conférencier indépendant, Pierre Ekué Gamessou Kpodar a officiellement annoncé sa candidature pour le scrutin présidentielle de 2020.

« C’est le peuple qui écrit son histoire et rien n’est définitivement écrit. Le changement est la seule chose qui n’est pas définitivement écrite et la terre promise est plus proche qu’on ne le pense », déclare d’abord l’ancien employé du Fonds Monétaire International (FMI) ce mardi devant la presse.

Et de poursuivre: « L’année 2020 marque 60 ans d’indépendance nominale de notre pays le Togo. Et bientôt dans quelques mois, plus précisément au cours du premier trimestre de 2020, il va s’ouvrir devant nous un nouvel épisode de la vie politique nationale. Le Togo va tenir une élection présidentielle. Je voudrais saisir cette occasion pour m’entretenir avec vous sur les voies et moyens d’aborder cette période sous le signe d’ouverture et de rassemblement qui épargne à notre pays des confrontations politiques stériles ».

Cet acteur de la société civile entend d’ici là recréer la concorde et la confiance entre les togolais, mais aussi et surtout redonner de l’espoir à sa jeunesse.

« Notre pays va mal, très mal. Ayons le courage de le reconnaître, d’accepter et de susciter le changement de système et de mentalité indispensable pour le renouveau politique, économique et social. Le Togo a été depuis longtemps victime de nombreux fléaux : la violence, la mauvaise gouvernance, les crises politiques récurrentes, la prédation, le vol et détournement, la corruption, l’impiété, l’instrumentalisation de la justice, la gabegie, etc. Le pays souffre d’un déficit démocratique qui est le résultat d’un verrouillage politique », a-t-il constaté et dénoncé.

« Le pays souffre d’un déficit démocratique qui est la conséquence d’un verrouillage des institutions. A ce verrouillage, s’ajoute un verrouillage économique qui favorise une certaine minorité et tue les initiatives de la majorité. Le génie créateur du peuple est ainsi étouffé », ajoute Kpodar.

Investir dans le peuple, nourrir, soigner et éduquer les populations et leur offrir des emplois décents et rémunérateurs, reconstruire les secteurs de la santé, de l’éducation, restructurer l’agriculture en la basant sur la transformation sur place et faire en sorte que la jeunesse innove et entre de plain-pied dans le XXIème siècle; voilà entre autre, les projets que cache cett candidature.