Umalis Group
Home / A la Une / Aliko Dangote, la première fortune africaine accusée d’escroquerie

Aliko Dangote, la première fortune africaine accusée d’escroquerie

Partagez ceci :
Le richissime homme d’affaires nigérian Aliko Dangote ainsi que trois de ses collaborateurs, sont traduits en justice par les héritiers de Serigne Abdou Kader Mbacké. Ces derniers les accusent d’escroquerie, de vol, d’association de malfaiteurs, d’abus de biens sociaux, d’entrave au fonctionnement d’une société, de faux et d’usage de faux.

Les héritiers estiment que Dangote et ses collaborateurs ont illégalement sorti leur père, décédé le 10 septembre 2010, de l’actionnariat de la société.

Le milliardaire se serait approprié les 10% de la part de leur défunt père avant de modifier le nom de la société à leur insu.

Les avocats des plaignants réclament à Dangote une provision de 5 milliards de F CFA.

« Mon boss a investi 100 millions FCfa en espèces dans la société, il a déposé l’acquisition du terrain de même que l’agrément. Le tout était à son nom. Raison pour laquelle, il détenait 10% des parts de la société. Mais les héritiers ne le savaient pas (…) En 2014, j’ai écrit à Dangote industries et eux m’ont saisi sous le nom de Dangote Ciment Sénégal. La société m’a dit qu’elle ne me reconnaît pas. En février 2017, j’ai envoyé le jugement d’hérédité», a indiqué Abdoulaye Diouf, ancien administrateur d’Abdou Kader Mbacké qui est cité en tant que témoin.

Me Mbaye Dieng, avocat de la partie civile a raconté que le feu Serigne Abdou Kader Mbacké a été approché par Aliko Dangoté afin de pouvoir implanter une cimenterie au Sénégal.

C’est ainsi que le milliardaire a installé son usine sur une concession minière d’argile à Thiès trouvée par son collaborateur sénégalais.

 » Tout était au nom de M. Mbacké », a expliqué l’avocat. Mais après sa mort, la société qui était nommée « Dangote Industries Sénégal » est devenue «Dangote Ciment Sénégal» et la totalité de l’actionnariat de l’entreprise appartenait désormais au Nigérian.

Pour sa défense, l’avocat de Dangote, Me Boisseau, a indiqué que son client est actionnaire majoritaire.

Le milliardaire a tout financé selon son avocat et n’a jamais écarté les héritiers de feu Serigne Abdou Kader Mbacké.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »