Accueil / Pays / Afrique de l’Ouest / « Superwoman ou super-esclave ? », quand la publicité de Cube Maggi fait polémique au Nigeria

« Superwoman ou super-esclave ? », quand la publicité de Cube Maggi fait polémique au Nigeria

Partagez ceci :

Nestlé, le géant de l’agroalimentaire est en pleine tourmente au Nigéria. La polémique a surgit depuis le 30 octobre dernier où la société a lancé sa nouvelle publicité sur le bouillon cube Maggi. Une publicité qui relancerait la question sur la place qu’occupe la femme dans la société notamment au Nigéria.

Dans la publicité qui circule sur la chaîne nationale et sur les réseaux sociaux, comme rapporté par l’AFP, le cube est présenté comme une aide essentielle à la femme urbaine et active, jonglant entre sa vie de mère de famille, d‘épouse attirante, de femme d’affaires de poigne et de cuisinière hors pair. La dernière séquence de la pub s’achève sur un plan montrant une femme souriante qui déclare “aimer tout ce qu’elle fait”.

« La société nigériane évolue rapidement et nous voulons prendre part à ce changement. Nous avons d’ailleurs changé notre slogan de « Avec Maggi, chaque femme est une star », en « Avec Maggi, cuisinez la différence », avait déclaré à l’AFP Victoria Uwadoka, responsable de la communication pour Nestlé Nigeria.

Mais, la conclusion est diversement appréciée par la population. Bien que certains approuvent ce côté sexy donné à la femme, d’autres par contre dénoncent la “misogynie” de cette campagne, où la femme « souffre et continue à sourire », rapporte notre source.

“La femme travaille à plein temps, fait la cuisine, s’occupe des enfants, pendant que vous…?”, s’interroge-t-on sur Twitter ou Instagram.

De son côté, la presse nigériane a titré “Superwoman ou super-esclave ?”. A croire que le rôle la femme est d’être toujours sur plusieurs fronts.

“Il est difficile de travailler de l’aube jusqu’au soir, particulièrement d’accomplir des tâches domestiques qui devraient être partagées. Ça n’a rien de mignon ou de sexy en 2018, soyons réalistes”, dixit Jola Ayeye, auteur d‘émissions radio en ligne.

Pour cette dernièree, cette publicité ne fait que ‘’refléter la norme sociale’’.

Il faut souligner que le pays le plus peuplé d’Afrique fait partie des pays conservateurs. Malgré l’urbanisation, l’avancé de la technologie et la modernisation, les valeurs traditionnelles et africaines restent profondément ancrées. L’homme et la femme ont des places bien distinctes.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »