Accueil / Pays / Afrique de l’Ouest / Niger: interdiction d’une manifestation contre la force Barkhane
Force Barkhane,Niger

Niger: interdiction d’une manifestation contre la force Barkhane

Partagez ceci :

Après 9 ans de présence au Mali avec son lot de victoires, mais aussi de défaites dans sa lutte contre le terrorisme, la force Barkhane a quitté définitivement le pays lundi 15 août 2022. Les forces françaises se sont installées désormais au Niger, ce qui n’est pas forcément du goût des populations nigériennes.

Alors que la force Barkhane est en train de prendre ses quartiers dans les villes nigériennes suite à son redéploiement, certaines organisations de la société civile entendent mener la vie difficile à ce contingent antiterroriste.

En effet, ces organisations ont tenté d’organiser une manifestation ce mercredi pour dénoncer le redéploiement de Barkhane au Niger, mais elles ont été coupées dans leur élan par un communiqué des autorités administratives qui ont interdit la manifestation. Dans la soirée du lundi 15 août, Oumarou Dogari, le Maire central de la capitale nigérienne, Niamey, s’est fendu d’un communiqué pour interdire la marche suivie d’un meeting que projette d’organiser le REPPAD (Réseau panafricain pour la paix, la démocratie et le développement) le 17 août 2022.

Les responsables de cette organisation de la société civile ont aussitôt dénoncé cette interdiction. Ils considèrent cette interdiction non-conforme aux dispositions légales en vigueur dans le pays.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »