Home / A la Une / Bénin : Yayi Boni révèle enfin ce qui l’oppose à Talon

Bénin : Yayi Boni révèle enfin ce qui l’oppose à Talon

Partagez ceci :

Boni Yayi fait des révélations sur ce qui l’oppose à Patrice Talon. L’ancien président du Bénin a évoqué ce sujet ce dimanche 20 décembre 2020 en marge de la rencontre la population de Parakou. Une question d’intérêt selon lui.

Dans son intervention devant les populations de Parakou, Boni Yayi a tenu à répondre à la demande de réconciliation lancée par Patrice Talon et évoqué ce qui les divise depuis plusieurs années.

Même s’il se montre favorable à la main tendue de Talon qui souhaite se réconcilier avec lui, Boni Yayi tient à rétablir les faits sur ce qui les oppose. Une question d’intérêt entre un chef d’Etat et un homme d’affaire.

« Il était partenaire de l’Etat avant que je n’arrive. Partenaire fournissant des intrants à nos braves populations. Homme d’affaires, naturellement attaché à ses intérêts personnels. Lui il était là pour défendre ses intérêts personnels, moi j’étais là pour défendre l’intérêt général. Voici ma difficulté, nous n’avons pas pu nous comprendre. Le coton était tombé, le Port était tombé. J’ai été obligé de dire, mon cher ami, ça va être très difficile, continuez avec le coton, parce que je ne peux pas vous lâcher définitivement. Vous avez le monopole des intrants. Il a dit : je ne livrerai pas les intrants sans avoir le Port. Voilà l’équation que nous n’avons pas pu régler. Je lui souhaite bonne chance, surtout qu’il est à la tête de notre pays, Dieu touchera son cœur » a dit Boni Yayi à Parakou

Mais au-delà, il a ses critiques sur la gestion de Patrice Talon depuis son accession au pouvoir en avril 2016. « Je n’ai rien de particulier avec lui. Je ne suis pas contre lui, sa personne physique. Là où nous ne nous retrouvons pas, c’est sa gouvernance qui chicote en ce moment tout un peuple. Là où je ne le comprends pas, ses réformes centrées sur le conflit d’intérêt au sommet de l’Etat qui lui permet de transférer le patrimoine de notre pays à lui seul et à son clan. Voilà ce qui nous oppose, il a oublié de vous le dire », a confié l’ex-Chef d’Etat.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »