Accueil / Pays / Afrique de l’Ouest / Burkina Faso : l’ex-président Kaboré (totalement) libre

Burkina Faso : l’ex-président Kaboré (totalement) libre

Partagez ceci :

Renversé par un coup d’État en janvier dernier, Roch Marc Christian Kaboré peut jouir d’une « libération totale ». L’annonce a été faite dimanche 3 juillet par le gouvernement de la transition burkinabè. Ses proches espèrent le rencontrer dans les prochaines heures.

« Nous sommes convaincus d’une chose : la libération totale et réelle de l’ex-président Roch Marc Christian Kaboré est actée », précise Désiré Guinko, de la coordination des organisations pour la libération de l’ex-président.

Il espère que le mécanisme de mise en œuvre de cette libération totale serait bouclé dans les heures à venir.

Tout en appelant ses militants et sympathisants au calme et à la retenue, l’ex-Alliance des partis politiques de la majorité présidentielle affirme que Roch Marc Christian Kaboré est effectivement libre, mais il devrait avoir quelques séances de travail avec les autorités de la transition pour les derniers réglages.

Accusé de ne pas avoir su endiguer la violence jihadiste qui mine le Burkina Faso depuis 2015, l’ancien président Kaboré a d’abord été placé en résidence surveillée à Ouagadougou, puis avait pu regagner son domicile dans la capitale burkinabè le 6 avril.

Mais selon ses partisans, il n’y est pas libre de ses mouvements et il est en réalité «pris en otage».

Le sort de Roch Marc Christian Kaboré, dont la libération a été réclamée par la Cédéao, l’ONU et l’Union africaine, a été évoqué lors des discussions entre la junte au pouvoir et le facilitateur ouest-africain pour le Burkina, l’ancien président nigérien Mahamadou Issoufou, venu vendredi et samedi à Ouagadougou, à la veille du sommet d’Accra.

Il y avait souligné «la disponibilité» et «l’ouverture au dialogue» des autorités militaires.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »