Accueil / Non classé / Ciel africain paralysé : l’Asecna dénonce une gréve « sauvage » des contrôleurs

Ciel africain paralysé : l’Asecna dénonce une gréve « sauvage » des contrôleurs

Partagez ceci :

Annulations de vols en pagaille vendredi en Côte d’Ivoire, au Cameroun, au Bénin ou encore au Burkina Faso…Les contrôleurs aériens de l’Asecna sont en gréve depuis vendredi 23 septembre. Ils réclament notamment la revalorisation des primes, ou encore la formation continue des contrôleurs.

Le mot d’ordre a été lancé par l’Union des syndicats des contrôleurs aériens de l’Asecna, l’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar.

Alors que des tractations étaient en cours vendredi soir pour tenter de trouver une issue à la crise, la direction de l’Asecna, basée à Dakar, évoque une « grève sauvage ».

Sur les 17 pays africains concernés, renseigne Louis Bakienon, directeur de l’exploitation de la navigation aérienne de l’Asecna, « 10 centres ont fonctionné à des degrés divers ».

Pas de perturbations au Tchad, en Mauritanie, au Gabon, en Guinée Bissau, en Guinée Équatoriale, et à Madagascar, apprend-t-on.

Le préavis de grève court en principe jusqu’à dimanche matin.

Pour l’heure, peu de visibilité pour la suite du mouvement. Les négociations se poursuivaient vendredi soir, « à tous les niveaux, dans tous les pays, dans toute la communauté de l’aviation civile », assure Louis Bakienon.

« La porte du dialogue reste ouverte », dit-il.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »