Accueil / A la Une / Côte d’Ivoire : un opposant dénonce la gestion cavalière dans la filière cacao

Côte d’Ivoire : un opposant dénonce la gestion cavalière dans la filière cacao

Partagez ceci :

Gnamien Konan ne compte pas lâcher le régime d’Alassane Ouattara. Le président du parti d’opposition, la Nouvelle Côte d’Ivoire (NCI) a épinglé le pouvoir d’Abidjan concernant la gestion de la filière cacao et anacarde.

Pour Gnamien Konan, la gestion dans ce secteur clé de l’économie ivoirienne est catastrophique et ne repose sur aucune orthodoxie et transparence. 

« Croyez-moi ou non, mais je vous dis qu’Abidjan, on vend les fèves de cacao SIMPLEMENT SÉCHÉES conditionnées en sachet de 150 grammes à 2500 francs CFA. Soit 16.666 francs CFA le kilo », a-t-il pesté.

L’ancien directeur de la douane ivoirienne n’est pas tout à fait d’accord par rapport à la fixation du prix de ces deux produits par l’État ivoirien. 

« L’Etat fixe le prix alors qu’il n’est ni propriétaire ni acheteur. Il interdit sous peine de prison aux producteurs d’aller vendre leurs produits à un meilleur prix ailleurs. Si ça ce n’est pas l’esclavage… », a-t-il critiqué.

Précisons que le cacao contribue pour 10% à la formation du PIB dans le pays.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »