Accueil / A la Une / Eglise catholique : la question des crimes sexuels encore taboue à Rome

Eglise catholique : la question des crimes sexuels encore taboue à Rome

Partagez ceci :

En Italie, siège de l’institution mondiale catholique et par ricochet symbole de l’Eglise, les langues des victimes d’abus sexuels par les responsables religieux peinent encore à se délier.

Alors que des structures ont été mises en place pour écouter les victimes, le sujet reste encore quelque peu tabou. La prise de conscience d’une révolution culturelle doit être le préalable d’un travail comme celui de la Commission indépendante sur les abus dans l’Église (Ciase) dans d’autres pays tels que la France.

« Il est difficile d’imaginer en Italie une commission comme la commission Sauvé. On ne part pas sur la même base. Le premier exemple est le manque de courage des médias à faire des enquêtes de fond, le deuxième, c’est aussi un manque d’audace de la politique, de la justice et de la police qui en Italie ont toujours été réticentes à traiter les cas d’abus », analyse l’historien de l’Église Massimo Faggioli, cité par rfi.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »