Home / A la Une / Entrepreneuriat féminin: 251 millions de dollars pour booster « la colonne vertébrale du continent »

Entrepreneuriat féminin: 251 millions de dollars pour booster « la colonne vertébrale du continent »

Partagez ceci :

Atout véritable pour le développement du continent africain, le travail des femmes africaines est une fois de plus encouragé. Au sommet du G7, les femmes africaines ont reçu une aide de 251 millions de dollars sous forme de prêt, ceci par l’intermédiaire d’AFAWA (Action positive pour le financement en faveur des femmes en Afrique).


« Les femmes africaines sont la colonne vertébrale du continent. Je suis heureuse de porter leur voix ici, au G7. L’initiative AFAWA est déterminante pour notre continent », a plaidé l’artiste béninoise Angélique Kidjo, ambassadeur du programme, rapporte financialafrik.com.

Ce financement devrait donner un élan considérable pour l’entrepreneuriat féminin se réjouit le président de la Banque Africaine de Développement, Adesina Akinwumi.


« C’est un grand jour pour les femmes en Afrique, a affirmé le président de la Banque africaine de développement. Investir dans l’entrepreneuriat féminin en Afrique est un investissement fort de sens car les femmes ne sont pas seulement l’avenir de l’Afrique, elles sont le présent de l’Afrique ! Aujourd’hui, les femmes détiennent plus de 30% des PME en Afrique, mais il existe un déficit de financement de 42 milliards de dollars entre les femmes et les hommes entrepreneurs. Ce déficit doit être comblé, et vite », a appelé le président Adesina.


Il s’agit de réduire l’inégalité entre les deux genres et offrir les mêmes chances à l’entrepreneuriat féminin. AFAWA, soutenu par l’ensemble des chefs d’Etat du G7, entend lever jusqu’à cinq milliards de dollars pour les entrepreneures africaines.

Pour Adesina, cet effort financier en faveur des femmes serait « le plus important de l’histoire du continent ».


Il faut souligner que l’initiative AFAWA, ambitionne débloquer l’accès au financement, en particulier la résolution sur la nécessité d’établir un mécanisme de financement pour l’autonomisation économique des femmes, la création d’emplois durables et l’appui à l’entreprenariat féminin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »