Ghana: Tema applaudit la décision d’interdiction de pêche !

Partagez ceci :

Parfois, il faut des décisions fortes pour pouvoir faire bouger les choses. Au Ghana, on a décidé d’interdire la pêche. Une décision du président Akufo-Addo qui entre désormais en vigueur au cours de ce mois. Si certains sont mécontents, les dirigeants de Tema se disent très satisfaits.

C’est visiblement un mal nécessaire. Le Conseil traditionnel de Tema est revenu sur cette question d’interdiction de la pêche au Ghana. Tema Mantse, le chef suprême de la région qui comporte l’une des communautés de pêche les plus importantes du Ghana, apporte ouvertement son soutien au président ghanéen au sujet de sa politique d’interdiction de pêche.

Le Conseil traditionnel du Tema se dit « heureux de l’interdiction ». Plusieurs raisons justifient cet enthousiasme des responsables traditionnels de ce milieu qui vit en partie de la pêche. Ghananews indique que Tema Mantse évoque notamment la sauvegarde de nombreuses espèces de poissons tels que le maquereau et les anchois.

Le responsable espère que par la même occasion, cette interdiction participe au renouvellement des stocks de pêche de plus en plus en déclin dans les eaux territoriales du pays.

La mesure du président ne fait pas l’unanimité. L’année dernière, elle a dû être reportée suite à l’inquiétude de nombreux pêcheurs des quatre régions concernées par ces pratiques. Après des mois de silence, le gouvernement ghanéen a décidé le 10 avril dernier à la vitesse supérieure.

Une saison d’interdiction de la pêche pour les pêcheurs côtiers ghanéens a ainsi été décrétée et devra couvrir la période du 15 mai au 15 juin prochain. Les autorités du pays veulent à tout prix concrétiser leur souhait de la protection et du renouvellement des espèces.

Le Ghana suit un peu l’exemple de la Sierra Leone. En effet, le pays avait mis en vigueur une interdiction pendant un mois du 1er avril au 1er mai 2019.  Une vraie prise de conscience de l’importance de ces mesures. Les autres pays devront suivre le pas.