Umalis Group
Home / A la Une / Magic System: découvrez le montant dérisoire de leur premier cachet

Magic System: découvrez le montant dérisoire de leur premier cachet

Partagez ceci :

Goudé, Tino, Manadja et Asalfo sont connus aujourd’hui en Côte d’Ivoire, en Afrique et ailleurs sur la base de réussite du groupe qu’ils forment. Mais si ce succès planétaire est aujourd’hui reconnu, le groupe Magic System ne sont pas nés avec une dent en or. Les débuts ont été laborieux, car difficile d’avoir sa chance pour prouver.

Entre déceptions et difficultés de décollage, les 4  »Gaous » ont réussi à sortir de l’eau et à proposer des tubes au monde

Les quatre membres ont montré très tôt leur talent dans les veillées funéraires, toutefois, c’est lors d’un baptême dans la commune de Marcory qu’ils ont décroché leur tout premier cachet en tant que groupe’artiste.

« A cette époque, je me souviens, ils dormaient chez moi, les soirs, on se retrouvait dans mon bar dénommé « La discothèque Ambulante. C’est ainsi qu’un jour, une dame qui dit être une de leurs admiratrices, est venue les voir pour les inviter à prester lors de son baptême », raconte Aby Mesmin, le premier parrain du groupe.

Le parrain ne manque pas non plus de révéler ce premier cachet que décroche les Magiciens à cette occasion: « ce jour là, comme cachet, la dame leur a remis la somme de 20.000 F CFA. À l’époque, ce n’était pas rien. Ils ont partagé entre eux à 4, avec 5.000 franc CFA chacun», ajoute t-il.

Une fois les 5 milles franc CFA dans les poches, les artistes ne savaient pas que quelques années après, ils toucheront de vrais pactoles.

Aujourd’hui ils ont une reconnaissance mondiale, plusieurs prix et une aisance financière sans doute. Grands ambassadeurs du Zouglous, ils sont un exemple pour les jeunes. L’exemple de travail et de persévérance dans les activités. Car à leur place, certains allaient lâcher prise face surtout aux difficultés.

Au-delà de cela, les « Magiciens » voudraient continuer par communiquer la magies de leur cohésion toujours forte depuis des années.

les gens ne savent pas d’où nous sommes partis. C’est une histoire qui nous a soudé ”,  indiquait il y a quelques mois  sur un média local Asalfo, le leader du groupe.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »