Home / A la Une / Mali : Le Conseil de transition mis en place, le plus dur arrive !
double investiture
Former Defense Minister and retired Col. Maj. Bah N'Daw, right, is sworn into the office of transitional president, and Col. Assimi Goita, left, head of the junta that staged the Aug. 18 coup, is sworn into the office of transitional vice president, at a ceremony in the capital Bamako, Mali, Friday, Sept. 25, 2020. Mali's transitional president and vice president were sworn into office Friday, more than a month after a coup in the West African nation, as Mali remains under sanctions by the 15-nation West African regional bloc ECOWAS, and amid uncertainty about details of the transition period. (AP Photo)

Mali : Le Conseil de transition mis en place, le plus dur arrive !

Partagez ceci :

Installé le weekend dernier, le Conseil national de transition ne fait toujours pas l’unanimité. Ce dernier organe de la Transition tiendra lieu d’Assemblée nationale pendant cette période qui doit aboutir à l’organisation d’élections générales.

Dirigé par Col Malick Diaw, vice-président de la junte, élu samedi 5 décembre lors de l’installation du Conseil, cette institution sera ensuite dotée d’un bureau, de groupes parlementaires et de commissions thématiques entre autrees, « Défense », « Santé », « Affaires Étrangères », « Maliens de l’extérieur » ou encore « Développement rural ».

D’après les nouvelles autorités, la lutte contre la corruption et contre l’impunité est l’une des priorités. Par ailleurs, le Conseil national de transition devra rapidement dresser l’inventaire des textes de l’ancienne Assemblée nationale et retenir ceux qu’ils jugent prioritaires.

Pendant ce temps, c’est la légitimité de l’organe législatif de transition qui est surtout mise en doute.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »