Umalis Group
Home / A la Une / Nana Akufo-Addo : « L’église m’a cruellement manqué »

Nana Akufo-Addo : « L’église m’a cruellement manqué »

Partagez ceci :

Le Ghana rouvre ses lieux de culte. Trois mois après la fermeture pour cause de la Covid-19, le pays autorise la réouverture. Le président Nana Akufo-Addo n’a pas caché sa joie.

Au Ghana, les églises et les mosquées ont été autorisées à rouvrir le 5 juin dernier. Une décision des autorités ghanéennes qui est conditionnée, car chaque culte devra durer seulement une heure de temps. Mais, le 26 juillet 2020, le président Nana Akufo-Addo, a annoncé, une levée progressive des restrictions imposées aux lieux de culte.

« Depuis sept (7) semaines, nos églises et mosquées sont ouvertes pour les prières et les services, avec un taux de participation de 25 % ou jusqu’à cent fidèles sur une durée maximale d’une heure par service. J’exprime ma plus profonde gratitude à nos chefs religieux pour leur strict respect des protocoles de sécurité, qui ont permis d’éviter toute épidémie connue, depuis qu’ils ont repris leurs services... Comme beaucoup d’autres, l’église m’a cruellement manqué. Je suis donc très heureux d’annoncer, en collaboration avec nos chefs religieux, qu’à partir du 1er août 2020, les restrictions sur le nombre de fidèles qui participent aux cultes de chaque église seront levées, la durée du culte passant d’une (1) à deux (2) heures par service» a déclaré Nana Akufo-Addo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »