Home / A la Une / RDC : quand une contrainte budgétaire paralyse certains secteurs

RDC : quand une contrainte budgétaire paralyse certains secteurs

Partagez ceci :

Selon une annonce du ministère des Finances de la République démocratique du Congo (RDC), le pays doit revoir son budget 2020 à la baisse de près de la moitié. Cette contrainte affecte plusieurs projets notamment en faveur de la pauvreté.

 10,59 milliards de dollars : c’est le budget que prévoyait à l’origine « La loi de finances 2020 » pour les 80 millions d’habitants environ qui vivent en RDC.

Toutefois, une note du ministère des Finances, ne prévoit plus que 5,45 milliards de dollars de dépenses, et des recettes un peu moindres pour cette année.

Raison évoquée : le « plan de trésorerie », prend en compte « des tendances défavorables de la conjoncture actuelle », et « les effets décalés résultant de l’effondrement au dernier trimestre 2018 du cours du cobalt », un minerai dont la RDC est le premier producteur mondial.

Pourtant, le président  Felix Tshisekedi a lancé vendredi dernier un « plan national stratégique » pour « la couverture santé universelle », en présence du patron de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). »

Le  budget devait également financer le chantier titanesque de la gratuité de l’enseignement primaire dans les écoles publiques lancé en septembre 2019. Son coût a été estimé à 2,6 milliards de dollars.

Le gouvernement congolais est  donc confronté à une impasse.

De son côté , le ministre de la Santé Eteni Longondo, a informé qu’ils  « sont en train de chercher les financements », envisageant une couverture totale « peut-être après cinq, dix, quinze ans ».

En décembre, le FMI avait accordé à la RDC une ligne de crédit d’urgence de 368,4 millions de dollars pour « ses besoins urgents en matière de balance des paiements ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »