Accueil / Africa top success / RDC-Rwanda : l’armée congolaise a-t-elle montré ses limites ?

RDC-Rwanda : l’armée congolaise a-t-elle montré ses limites ?

Partagez ceci :

Le président congolais Félix Tshisekedi a reconnu dans une adresse à la Nation que les pourparlers pour trouver un dénouement pacifique à la crise avec le M23 et le Rwanda, n’ont pas abouti et que son pays était en guerre.

En dénonçant « les velléités expansionnistes » du pouvoir rwandais, il a appelé les jeunes Congolais à se constituer en « groupes de vigilance ». Il ne s’agit pas de groupes d’autodéfense, rectifie au micro de RFI le ministre de la Communication et des médias, Patrick Muyaya. « Être vigilant, c’est être en mesure de dénoncer. On ne va pas résoudre un problème en créant d’autres. Il ne s’agit nullement de justice populaire ou de groupe d’autodéfense », a-t-il précisé.

« La guerre qui nous est imposée par nos voisins exige de chacun de nous des sacrifices. La nation a besoin de l’engagement de toutes ses filles et de tous ses fils », a déclaré le président congolais Félix Tshisekedi dans son discours.

« C’est un appel citoyen pour éviter l’infiltration parmi les civils », ajoute une source proche du pouvoir.

En réponse, le mouvement citoyen la Lutte pour le changement (Lucha) dénonce des « incantations absurdes » du président Félix Tshisekedi dont l’appel est considéré comme « un aveu de l’échec des services de sécurité ».




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »