Home / A la Une / Rwanda : le chantre Kizito Mihigo s’est suicidé en prison

Rwanda : le chantre Kizito Mihigo s’est suicidé en prison

Partagez ceci :

Une fin tragique pour l’icône de la réconciliation tombée en disgrâce. Autrefois choyé par le régime rwandais, le chanteur du gospel Kizito Mihigo a été retrouvé mort dans sa cellule. Selon un communiqué de la police rwandaise rendu public de lundi 17 février, l’artiste de 38 ans se serait suicidé dans sa cellule vers 5h ce matin.

Un an et demi après avoir été libéré par grâce présidentielle, souligne RFI, il avait de nouveau été arrêté le 13 février 2020.

Il était accusé d’avoir voulu traverser illégalement la frontière burundaise dans le but de rejoindre un groupe armé et d’avoir tenté de verser un pot-de-vin à des villageois qui l’avaient repéré.

Depuis, ses proches partageaient leur étonnement, assurant qu’il ne leur avait pas parlé d’un projet de départ.

One comment

  1. Kizito a été assassiné! Comment peux-tu expliquer que son corps avait des blessures et qu »il n’avait plus des yeux! Il été torturé car il avait refusé de travailler pour eux!
    Même la première fois il avait été accusé faussement mais il a plaidé coupable car on lui avait dit que s’il ne plaide pas coupable il sera en prison pour le restant de sa vie et qu’il mourra en prison.
    Dieu seul pourra le consoler.
    Il a tellement souffert dans ce pays.
    Écoutez son audio sur Channel 4 UK, il savait qu’on allait le tuer.
    Que son âme repose en paix

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »