Home / A la Une / Togo-CCIT : Germain Meba répond à Nicolas Lawson

Togo-CCIT : Germain Meba répond à Nicolas Lawson

Partagez ceci :

Dans un message audio qui fait le tour des réseaux sociaux depuis quelques jours, Nicolas Lawson a interpellé le président de la Chambre de Commerce et des Industries du Togo, Germain Méba sur la situation économique critique du Togo. Ce dernier n’a pas mis du temps pour répondre au président du PRR. Comme du berger à la bergère, Nicolas Lawson doit ramasser sa réponse sur les réseaux sociaux car c’est par le même canal que le président de la CCIT a décidé d’exercer son droit de réponse.

Lisez plutôt :

Monsieur Nicolas Lawson, cher Frère et Ami, je voudrais après m’avoir envoyé un message vocal sur les réseaux sociaux, vous remercier pour l’intérêt que vous portez à l’amélioration socio-économique du Togo. Je voudrais comme vous m’avez interpellé, vous faire un certain nombre d’observations :

⁃   La CCIT est prête à recevoir tout plaidoyer favorisant l’essor économique de notre pays en vue de constituer une force de propositions pour l’Etat. Malheureusement nous n’avons du tout pas reçu de votre part, une seule proposition et toutes les réactions épidermiques via les réseaux sociaux s’apparente à la mégalomanie et de surcroît à l’incitation aux désordres publics. Cette attitude n’a jamais porté de fruits dans notre pays, mais freine notre évolution vers l’émergence tant voulue par tous. 
⁃   Vos messages vocaux constituent beaucoup plus des propagandes politiques et non des contributions à apporter votre pierre à l’édifice de la nation.

⁃   Notre Président incarne l’Etat donc une Autorité que tout le monde doit respecter. Vous devez donc avoir un comportement courtois vis à vis de sa  modeste personne.

⁃   Les résultats de Doing Business et du Millenium Challenge Corporation sont une réalité car nous constatons chaque jour, le déterminisme du gouvernement à accompagner le secteur privé national et international. D’ailleurs vous le savez aussi bien que moi qu’aucun état n’a la possibilité de corrompre ces organismes de notation. 

⁃   Si le secteur privé national a eu du plomb dans ses ailes, cela est du aux désordres sociaux politiques entretenus et organisés de façon épisodiques par la classe politique depuis les années 90 jusqu’alors.

⁃   Il me semble que dans d’autres messages vocaux vous semblez dire être un opérateur économique donc du monde des affaires. Si vous l’êtes vraiment vous devriez savoir que votre comportement contribue plutôt au sabotage de l’économie nationale.

⁃   Le secteur privé national certes ambitionne être consulté sur tous les sujets de privatisation et est d’accord que les intérêts de l’Etat ne doivent pas être bradés et d’ailleurs nous vous informons que des pourparlers ont été lancés pour trouver des voies et moyens de faire participer les opérateurs économiques togolais.

⁃   Le cadre de concertation publique privé reste pour nous un lieu indispensable pour poser nos doléances et nous tenons à vous confirmer que tous les sujets qui y sont débattus trouvent progressivement des solutions.

⁃   L’Etat a donc créé un cadre pour nous et comment voulez vous que nous soyons dans les rues et sur les réseaux sociaux. Nous sommes des hommes réfléchis qui savons dans quel cadre se plaindre et à quel moment. Ne confondez donc pas homme politique et homme d’affaires. Le premier cherche à acquérir le pouvoir et le deuxième cherche à gagner le profit et sait où se trouve ses intérêts.

Pour conclure cher Frère et Ami Nicolas Lawson les portes de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Togo sont largement ouvertes pour d’amples discussions comme nous l’avions fait avec vous il y’a de cela deux ans. Vous étiez venu pour fustiger la C14 et vous leur aviez taxé de criminels de l’économie togolaise. Le gouvernement continue de faire évoluer notre économie et le chef de l’état continue de trouver les voies et moyens pour redorer le blason du secteur privé national. Ne sabotez pas cet élan et soyez beaucoup plus constructif que destructif par rapport à vos propos déplacés sur les réseaux sociaux. Que Dieu tout puissant vous illumine et change votre cœur pour votre participation sérieuse au PND dont vous dites être l’initiateur.

MEBA Germain Essohouna
President de la Chambre de Commerce
et d’Industrie du Togo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »