Accueil / Politique / Togo : le MCD préoccupé par l’arrestation de journaliste et défenseurs de droits de l’Homme

Togo : le MCD préoccupé par l’arrestation de journaliste et défenseurs de droits de l’Homme

Partagez ceci :

Le MCD a réagi mercredi 22 avril 2020 à l’évolution de l’actualité politique togolaise de ces dernières 24 heures. Dans un communiqué signé de son président, Me Tchassona Traoré, le parti a dénoncé les conditions dans lesquelles le député à l’Assemblée nationale, M. Agbeyome KODJO a été arrêté par les forces de l’ordre.

Le mouvement politique a notamment dénoncé l’arrestation d’un journaliste et des défenseurs des droits de l’homme, dans l’exercice de leurs fonctions.

Lecture du communiqué !

Déclaration du MCD

(Relative à l’arrestation de Gabriel Messan Agbéyomé Kodjo)

Le Mouvement citoyen pour la démocratie et le développement (MCD) a appris les événements des 20 et 21 avril 2020 ayant abouti à l’arrestation de Gabriel Messan Agbéyomé Kodjo, président du Mouvement patriotique pour la démocratie et le développement (MPDD), député à l’Assemblée nationale, candidat à l’élection présidentielle du 22 février 2020.

Le MCD dénonce les conditions de l’arrestation de monsieur Kodjo, telles que décrites par les médias sociaux, car elles laissent penser à des conséquences insoupçonnables dans cette période de crise sanitaire liée au coronavirus. Cela pourrait contribuer à creuser davantage le fossé social et renforcer les murs d’incompréhension érigés et entretenus depuis longtemps par les Togolais.

Tout en se réjouissant de la libération ce matin du journaliste Aristo, le MCD se dit préoccupé par l’arrestation d’un homme de média et des défenseurs des droits de l’homme présents sur les lieux, dans l’exercice de leur profession.

Dans ses communiqués du 24 février et du 13 mars 2020, le MCD avait appelé les différentes parties à privilégier une solution politique plutôt qu’un règlement judiciaire qui viendrait ajouter à la crise politique née du scrutin présidentiel du 22 février. Fidèle à ses principes, le MCD réitère sa position et invite toutes les parties à la retenue et à développer des approches favorables au règlement négocié de la crise post-électorale.

Le MCD invite expressément toutes les personnes de bonne volonté et les amis du Togo à aider non seulement au respect des droits de la défense de Monsieur Agbéyomé Kodjo et de toutes les personnes interpellées avec lui, mais plaide également en faveur de l’abandon des charges retenues contre lui, au nom de l’apaisement et du vivre ensemble dont le Togo a le plus besoin à ce moment, afin de construire les ponts d’une véritable réconciliation des Togolais.

Le MCD appelle au respect des mesures barrières édictées dans le cadre de la lutte contre le Covid 19, au service central de recherches et d’investigations criminelles (SCRIC) où Monsieur Kodjo et les autres personnes interpellées sont gardées depuis hier.

Nos divergences politiques ne sont pas plus fortes que les liens de fraternité qui nous unissent en tant que fils et filles d’une même nation. Nous devons donc à tout prix oeuvrer à la recherche constante de stratégies de construction des superstructures démocratiques susceptibles de mettre le Togo sur les rails du développement.

Fait à Lomé, le 22 avril 2020
Me Mouhamed Tchassona Traoré
Président du MCD




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »