Togo : les mendiants bientôt chassés par les imams

Partagez ceci :

Les jours des mendiants dans les lieux publics comptés? Le Conseil suprême des Imams et prédicateurs du Togo (COSIP-Togo), s’est réuni, le samedi 06 juillet 2019 à la grande mosquée centrale de Lomé. Une occasion de partage et d’échanges sur plusieurs sujets notamment la mendicité, la nuisance sonore et la date du Ramadan.

Les travaux ont eu lieu sous la présidence du Sheikh Agoro Zakari, président du COSIP. Les échanges ont porté essentiellement sur la pratique de la confession musulmane au Togo. Les imams et prédicateurs veulent apporter une réponse adéquate à certaines situations.

Parmi les sujets abordés, comment interdire la mendicité au Togo ? Une préoccupation importante pour ces religieux. A cet effet, le COSIP a invité tous les Imams et prédicateurs d’interdit le campement ou l’hébergement des mendiants à l’intérieur et aux alentours des mosquées.

Autre préoccupation de cette rencontre, la nuisance sonore. Souvent accusés d’être à l’origine des bruits qui perturbent l’entourage, les imams entendent apporter une réponse importante. Il est conseillé de réduire les bruits du muézin aux appels à la prière. Les participants ont été exhortés à prendre des dispositions idoines pour éviter des appels à la prière au milieu de la nuit pendant le mois de Ramadan.

Cette année, de grandes difficultés ont été éprouvées pour connaitre le jour de la fête. Le COSIP prend l’engagement de prendre des dispositions pour mettre fin aux fluctuations de la date de la fête de Ramadan.

Cet organe suprême des fidèles musulmans, pose également comme doléance auprès des autorités administratives du Togo, l’obtention de deux (02) jours fériés pour la fête de Ramadan, plus précisément le trente (30) du mois de Ramadan et le premier du mois suivant afin de permettre aux musulmans de fêter dans les bonnes conditions et de pallier les fluctuations de la date de la fête.