Home / A la Une / Togo : Razak Adjei change le neem en insecticide pour sauver les cultures

Togo : Razak Adjei change le neem en insecticide pour sauver les cultures

Partagez ceci :

Razak Adjei apporte une solution. Ce jeune togolais propose de l’insecticide à base de neem pour sauver les cultures. Une trouvaille qui lui permet de s’éloigner du chômage des jeunes.

Après avoir évolué dans la culture des tomates poivrons et autres fruits et légumes sur deux hectares à l’intérieur du pays, il a constaté que beaucoup avaient des difficultés à avoir une bonne production en raison des insectes, termites et fourmis qui perturbaient les plantes.

Pour lutter contre ces parasites, il teste une concoction à base de neem qu’il fabriquait lui-même et qu’il a appris de son père.

«Quand j’étais petit, mon père me demandais de faire une mixture à base d’eau et de feuilles de neem. Une fois finit, il me demandait d’asperger la solution sur les plants. Je ne savais pas à l’époque à quoi cela servait. » confie t-il à wirebarzafm.

Il a obtenu un résultat positif. Les insectes ont lentement commencé à disparaître. Depuis son succès avec l’insecticide à base de neem, Adjei tente de l’améliorer en achetant un broyeur pour les feuilles de neem, et en essayant de perfectionner un mélange moins concentré.

«L’insecticide en question est composé à 90% du neem, un arbre dont les feuilles sont amères.  Une fois l’insecticide aspergé sur les cultures, son goût amère  empêche les troupeaux de les brouter.»

Son rêve reste de se répandre pour aider à sa manière son pays et tous les autres à lutter contre ces insectes très néfastes à la production.

Aujourd’hui est le fondateur de la start-up TarGroup, constituée de trois entreprises différentes : TarShop, TarAgro et TarTrans. Dans son hub de distribution de produits locaux,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »