Home / A la Une / Togo: vigilance, voici une nouvelle méthode opérationnelle des braqueurs !

Togo: vigilance, voici une nouvelle méthode opérationnelle des braqueurs !

Partagez ceci :

Les Forces de l’ordre n’ont toujours pas encore trouvé, la bonne formule pour définitivement neutraliser les braqueurs. Au grand dam des populations, ces derniers continuent d’opérer sur toute l’ensemble du territoire nationale, sans être inquiétés. De ce nouveau mode opératoire, les paisibles citoyens feront probablement les frais.

Selon les récits des victimes, confirmés par le Gal Yark Damehame, le mode opératoire est souvent le même.  » Les braqueurs filent leur victime à moto, immobilisent leur engin, embarquent la « thune » (argent, ndlr) et disparaissent avant l’arrivée des agents », a déclaré le ministre de la Sécurité et de la Protection Civile.

Pourtant, les braqueurs ont bien d’autres modes opératoires, a appris notre confrère icilome.com. Une de ces méthodes présente les braqueurs dissimulés dans des « voitures taxi ».

« Le 12 juillet passé, j’ai pris un taxi devant BANK OF AFRICA (l’agence de Baguida). À peine 500 m parcourus, le chauffeur et les autres occupants m’ont braqué. Heureusement, j’avais un sac à plusieurs poches. Donc j’avais 495.000F + 2 portables dans une poche. Puis 35.000F (billet de 500F et 1000F) dans une seconde poche. Ils sont seulement partis avec les 35.000F. Je croyais qu’ils allaient tirer sur moi. Mais Dieu m’a aidé à garder mon calme. Bref, je suis toujours vivant c’est l’essentiel. Alors soyez vigilants lorsque vous sortez d’une agence de banque. Le chauffeur était armé, je précise, le chauffeur était armé. Il y avait même une dame. C’est cette dernière qui m’a demandé de prendre sa place devant. Qu’elle autre est arrivée à destination », a confié confié au confrère, une victime.

Des dispositions à toujours prendre !

« D’abord vous êtes libre de monter dans le taxi de votre choix. Par précaution, avant d’embarquer, il serait plus judicieux de relever discrètement le numéro d’immatriculation du véhicule ou de la moto, encore mieux tout indice pouvant aider la Police à retrouver le véhicule en cas de différent ou de malentendu », a conseillé un spécialiste en la matière.

Et d’ajouter : « Dans l’immédiat, vous pouvez aussi communiquer ces indices à vos proches ou parents. Par ailleurs, il serait encore mieux d’éviter des véhicules privés, puisqu’il y en a qui se passe pour des taxis. Alors que des taxis ont leurs numéros d’immatriculation inscrits en rouge sur un fond jaune».

« Les citoyens doivent impérativement éviter de monter à bord des véhicules et des motos d’immatriculation étrangère, encore mieux des engins sans plaque d’immatriculation », a-t-il conclu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »