Home / A la Une / Une délégation togolaise de responsables religieux reçue ce samedi par Nana Akufo-Addo

Une délégation togolaise de responsables religieux reçue ce samedi par Nana Akufo-Addo

Partagez ceci :

A quelques jours du 20 décembre, date de la tenue des élections législatives au Togo, les parties politiques en lice poursuivent les campagnes dans un climat de tension caractérisé par des manifestations de protestation au sein de la population. Après des sorties médiatiques appelant au report du rendez-vous électoral, des représentants de différentes confessions religieuses du Togo ont rencontré à Accra ce samedi 15 décembre le président ghanéen, l’un des facilitateurs dans la crise sociopolitique qui secoue le Togo.

Selon les informations, le président ghanéen Nana Akufo-Addo a reçu dans la matinée de ce samedi une délégation composée de responsables catholiques (Mgr Benoît Alowonou, Président de la Conférence des Evêques du Togo ; Mgr Nicodème Barrigah, Président de la Commission Vérité, Justice et Réconciliation), méthodistes (Révérend Godson Lawson Kpavuvu, Ancien Secrétaire général de l’Eglise Méthodiste du Togo, Dr Prosper Comla Deh, Responsable œcuménique du Togo), de Protestants (Dr Akotia Daniel Mawussi, Modérateur de l’Eglise Evangélique Presbytérienne du Togo).

Les noms de Bishop Dr Dossou Kossi Simon (Envoyé spécial de la Conférence des églises en Afrique de l’Ouest et Centrale), Joyce Steiner (Directeur de programme au Conseil chrétien du Ghana), Bishop Arnold Temple (Président de la Conférence des églises en Afrique (Naïrobi, Kenya), Révérend Dr D.S.M Torto (Archibshop de la Communauté Anglicane du Ghana) et de Kolani Yaya Assadou (Président de l’Association des cadre musulmans du Togo (ACMT) sont également cités comme ayant pris part à cette assise qui s’inscrit dans le cadre de la recherche de l’apaisement de la situation sociopolitique au Togo.

Les prochaines heures seront décisives. En effet, la Coalition des 14 partis de l’opposition togolaise continue de dénoncer l’organisation unilatérale des élections législatives et appellent les populations à la résistance. La Coordinatrice de la Coalition des 14, Brigitte Adjamagbo-Johnson, promet que tous les moyens légaux seront mis en œuvre pour empêcher la tenue de ces élections. Vu le durcissement des positions de chacun des protagonistes de la crise sociopolitique, les Eglises Evangélique Presbytérienne et Méthodiste ainsi que le Corps des Evêques du Togo ont récemment plaidé auprès du gouvernement le report des élections législatives afin de trouver des consensus et d’effectuer des réformes. Cependant, cet appel semble tomber dans des oreilles de sourds !

Des sources crédibles indiquent que le Facilitateur ghanéen a écouté avec beaucoup d’intérêt les préoccupations de cette forte délégation de responsables religieux qui craignent le pire au Togo au cas où ces élections décriées par l’opposition et une partie de la population se tiennent. Selon les informations, une délégation de la Coalition des 14 partis de l’opposition est attendue à Accra demain dimanche 16 décembre.

Source: Togo Top Infos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »