Home / A la Une / Adji Bousso Dieng : La Sénégalaise marque les esprits à Princeton

Adji Bousso Dieng : La Sénégalaise marque les esprits à Princeton

Partagez ceci :

Adji Bousso Dieng force l’admiration. Elle va rejoindre la faculté d’informatique de Princeton et deviendra du coup la première femme noire à enseigner dans cette école d’ingénieurs. Experte de l’AI, la Sénégalaise a un parcours important et arrive à des niveaux insoupçonnés.

La Sénégalaise est actuellement chercheuse chez Google. Elle va rejoindre la faculté d’informatique de Princeton. Sa préoccupation, l’intelligence artificielle et plus précisément la modélisation générative.

Née à Kaolack, une région au centre du Sénégal, Adji Bousso s’est donné des possibilités par son travail. Après avoir remporté un concours organisé pour les filles africaines dans le domaine des STEM par la Fondation Pathfinder pour l’éducation et le développement, Dieng a obtenu une bourse pour étudier à l’étranger.

Son cursus universitaire l’amènera en France où elle a obtenu un diplôme d’ingénieur de Telecom ParisTech puis aux Etats-Unis pour un master en statistiques de l’université Cornell.

Adji Bousso Dieng attache du prix à une représentation féminine noire dans le monde universitaire.

Je n’ai jamais eu de professeur noir depuis que j’ai quitté le Sénégal, et encore moins une femme noirej’ai appris à ne pas me laisser démotiver dans ma quête de connaissances, mais c’est beaucoup demander à tout le mondeIl est important d’avoir des modèles qui vous ressemblent et la représentation compte, car elle donne l’espoir et le courage de poursuivre ses efforts” confit-elle à Forbes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »