Accueil / A la Une / Amoako Boafo : des pompes funèbres d’Accra à un succès dans l’art

Amoako Boafo : des pompes funèbres d’Accra à un succès dans l’art

Partagez ceci :

Amoako Boafo est l’une des attractions actuelles dans l’art africain. Le Ghanéen, il a 36 ans, est sous le feu des projecteur par la qualité de ses œuvres. Un de ses tableaux a été vendu à plus d’un millions de dollars.

Amoako Boafo est d’une qualité unique. Il est considéré comme l’une des valeurs sûres dans son domaine. Ce sont ses œuvres qui ont inspiré la dernière collection printemps-été 2021 de Dior Hommes. Selon RFI, il talonne désormais son compatriote El Anatsui dans les ventes aux enchères.

Au cours de ce mois de décembre un de ses tableaux s’est vendu à plus d’un million de dollars chez Christie’s. « C’est un portrait de deux mètres de haut titré Baba Diop. Un homme qui nous regarde, tout de jaune vêtu. Ses vêtements sont brossés au pinceau, mais sa peau noire est peinte avec les doigts, dans un mélange de brun, bleu, ocre, vert, et jaune safran » indique le site de RFI.

Un million 100 mille dollars, c’est le prix exact auquel a été vendu ce tableau.

Le passé avec les pompes funèbres d’Accra

ll y a dix ans, Amoako Boafo travaillait pour les pompes funèbres à Accra. Parallèlement, il vendait ses tableaux dans les hôtels locaux. Un jour, son destin change avec la rencontre d’un bienfaiteur. Ce dernier finance son inscription dans une école d’arts au Ghana, puis à Vienne, en Autriche, où il s’est depuis installé.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »