Accueil / A la Une / Angola : la justice ordonne la saisie des biens d’Isabel Dos Santos

Angola : la justice ordonne la saisie des biens d’Isabel Dos Santos

Partagez ceci :

L’ordonnance de la Cour suprême, datée du 19 septembre, mais rendue publique mardi ordonne la saisie de : des soldes bancaires, des dépôts courants dans toutes les institutions bancaires.

Isabel Dos Santos, fille de l’ancien président José Eduardo dos Santos fait les frais de João Lourenço, l’actuel président angolais qui  a fait de la lutte contre la corruption son cheval de bataille.  A la suite des actions initiées par l’actuel président, la chambre pénale de la Cour suprême d’Angola vient d’ordonner la saisie temporaire de tous les actifs et biens de la dame de 49 ans dont le père a régner en Angola de 1979 à 2017. Il s’agit concrètement de geler les soldes bancaires, les dépôts courants dans toutes les institutions bancaires,  des biens évalués à 941 millions d’euros.

La Cour suprême angolaise a également autorisé la saisie de 70 % des actions de la société UPSTAR Comunicação et du même pourcentage de MSTAR SA, une entreprise de télécommunications au Mozambique, ainsi que de 100 % d’Unitel, une autre entreprise de ce secteur au Cap-Vert et à São Tomé-et-Príncipe.

Dans un document, long de 28 pages, le tribunal détaille comment les fonds de la SONANGOL, entreprise d’État chargée de la gestion de la production pétrolière, ont été utilisés pour financer des sociétés contrôlées par Isabel dos Santos.

Au début du mois, plusieurs médias ont rapporté qu’Interpol avait émis un mandat d’arrêt à l’encontre de Dos Santos, pour avoir porté préjudice à l’État angolais à hauteur de plus d’un milliard d’euros, avec des preuves de « détournement de fonds, trafic d’influence, et blanchiment d’argent « , durant les 38 ans de règne de son père.

Essama Aloubou




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »