Accueil / A la Une / Les dessous de la visite du président Zambien en Angola

Les dessous de la visite du président Zambien en Angola

Partagez ceci :

De sources diplomatiques angolaises, la visite d’Hakainde Hichilema, en Angola a permis à son pays de signer plusieurs protocoles d’accord en vue de renforcer sa coopération avec Luanda.

Le président de la Zambie, Hakainde Hichilema vient d’achever sa visite en Angola. Depuis le 10 janvier dernier, l’homme fort de Lusaka s’est rendu à Luanda, dans le but de renforcer la coopération entre les deux pays. Ainsi, sa visite a permis aux deux pays de signer plusieurs protocoles d’accord.

« Pour améliorer nos relations bilatérales avec l’Angola, nous avons signé des protocoles d’accord sur la croissance économique par le commerce et l’investissement, les systèmes de transport et la coopération entre les peuples. Nous partageons avec l’Angola une frontière de plus de 1 500 km, mais aucune route ou voie ferrée ne nous relie. Cela va maintenant changer », a annoncé le président zambien. Information confirmée par le ministère angolais des Affaires étrangères dans un communiqué.

Entre autres accords : « la construction de routes de liaison frontalière entre l’Angola et la Zambie ».

João Lourenço, le président angolais et de son homologue, Hakainde Hichilema ont signé cinq mémorandums d’accord. Le premier a été conclu entre l’École nationale d’administration et de politiques publiques (ENAPP) et l’Institut national d’administration publique de Zambie (NIPA).

Le deuxième mémorandum concerne la coopération entre les secteurs de la Justice et des Droits de l’Homme des deux pays. Le troisième est destiné à la construction de routes de liaison frontalière entre l’Angola et la Zambie, dans les tronçons Jimbe (Angola) – Mwinulunga, Mapelenga et Sikongo (Zambie).

Le quatrième protocole d’accord lie l’Agence de promotion des investissements et des exportations privées (AIPEX) et l’Agence zambienne de développement (ZDA).

Le cinquième est entre l’Institut national des infrastructures de qualité (INIQ) de l’Angola, et le « Bureau zambien des normes (ZABS).

Ce mémorandum concerne la normalisation, l’évaluation de la conformité et la formation.

L’Angola et la Zambie ont signé un accord pour la création de la Commission de coopération bilatérale.

Essama Aloubou




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »