Accueil / A la Une / Burkina Faso : une usine d’égrenage de coton bio lancée

Burkina Faso : une usine d’égrenage de coton bio lancée

Partagez ceci :

Une usine d’égrenage de coton bio, c’est la nouvelle trouvaille des autorités burkinabé. Le président Roch Marc Christian Kaboré, a inauguré à Koudougou, jeudi 30 janvier, une usine d’égrenage de coton biologique, une première en Afrique de l’Ouest.

Cette usine a été érigée à Koudougou, dans les locaux de la direction de la direction régionale de la société des fibres et textiles (Sotifex).

L’idée est de renforcer la filière biologique, qui représente pour l’instant 2 % de la production nationale.

Le pays envisage à travers cette structure, transformer 130 tonnes de coton graines en fibres par jour. Ceci aura un impact certain sur l’économie du pays.

Car les activités de l’usine vont contribuer à consolider la durabilité de la filière biologique et l’autonomisation des femmes, qui représentent 58 % des employés du secteur.

« Le coton joue un rôle majeur dans la plupart des économies en Afrique de l’Ouest, car sa contribution est importante dans la formation de leur produit intérieur brut et il participe fortement à la lutte contre la pauvreté en milieu rural… Le faible taux de transformation de “l’or blanc” limite drastiquement les perspectives de croissance économique et de création d’emplois pouvant être induites par cette filière », a indiqué le président Kaboré.

Les travaux de construction de cette usine ont nécessité 12 millions de dollars (près de 11 millions d’euros).

Autrefois premier producteur de coton, le Burkina Faso s’est fait dépasser par le Mali.

Dans le pays, le secteur occupe plus de 180 000 producteurs. Selon la Sofitex, ces derniers récoltent en moyenne 607 000 tonnes de coton graines par an.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »