Accueil / A la Une / Cité dans l’affaire « Pandora Papers », le Premier ministre ivoirien se défend

Cité dans l’affaire « Pandora Papers », le Premier ministre ivoirien se défend

Partagez ceci :

Le Premier ministre ivoirien Patrick Achi nie toute « action illicite » alors que son nom a été cité parmi les dirigeants internationaux épinglés par le consortium ICIJ dans les Pandora Papers.

L’enquête internationale indique qu’une société a été enregistrée aux Bahamas au nom de Patrick Achi.

Les services de la primature ivoirienne ont brisé le silence quelques heures après que l’affaire ait éclaté. Selon les explications, cette « société immatriculée en 1998 à l’étranger avec toutes les formalités légales » a été créée « dans la perspective de missions à l’international que son activité de consultant (ndlr, le Premier ministre) pouvait impliquer légitimement ».

En effet, les Pandora Papers ne décèlent ni mouvement, ni transaction, ni actif lié à cette société cédée en 2006.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »