Accueil / Pays / Afrique de l’Ouest / Côte d’Ivoire : Guillaume Soro sort (enfin) de sa cachette

Côte d’Ivoire : Guillaume Soro sort (enfin) de sa cachette

Partagez ceci :

Ancien Premier ministre et ex-président de l’Assemblé nationale ivoirienne, Guillaume Soro refait parler de lui, sur les réseaux sociaux. Ceci, après des mois de silence.

Reconduit samedi à la tête de son mouvement son mouvement Génération des peuples solidaires (GPS), qu’il a fondé en 2019, pour un nouveau mandat de trois ans, l’ex-chef de la rébellion dans les années 2000, n’a pas caché ses envies de participer à la présidentielle. Même si de nombreux obstacles se présentent à lui.

Lors de son allocution relayée sur les réseaux sociaux, enseigne RFI, il a dénoncé l’emprisonnement de certains de ses anciens compagnons.

Il a aussi critiqué le pouvoir en place et n’a pas caché ses ambitions présidentielles. Guillaume Soro a également soutenu Pulchérie Gbalet, figure de la société civile, arrêtée pour entente avec les agents d’une puissance étrangère, en l’occurrence le Mali.

En exil en Europe depuis près de trois ans, faut-il le rappeler, Guillaume Soro a été condamné, en juin 2021 par contumace, à la prison à perpétuité pour atteinte à la sûreté de l’État, pour des faits remontant à 2019.

La justice avait également ordonné la dissolution du GPS, mouvement qui survit donc de manière illégale.

Selon un expert de la politique ivoirienne, Guillaume Soro conserve une certaine popularité au sein des populations du nord de la Côte d’Ivoire, où il a été député.

Cet observateur estime qu’au vu de son parcours et de sa témérité, l’ancien Premier ministre n’a pas dit son dernier mot et peut encore réintégrer le jeu politique ivoirien.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »