Coopération aérienne : le Togo ouvre son ciel à deux nouveaux pays

Partagez ceci :

En fin de semaine dernière, les membres de l’Assemblée nationale togolaise ont adopté 3 projets de loi relatifs à la navigation aérienne. Le premier texte porte sur la ratification du traité de l’AAMAC et les deux autres concernent un accord de services aériens entre le Togo et le Burkina Faso.

La ratification de l’accord de services aériens entre le Togo et le Burkina Faso et celui de transport aérien avec les USA ouvre un peu plus le ciel togolais pour ces deux Etats et permetra la libéralisation du trafic commercial avec ces derniers. Pour le ministre en charge des transports, Zouréhatou Tchakondo-Kassa Traoré, « la ratification permettra la croissance du trafic ainsi que l’arrivée des touristes et des hommes d’affaires ».

Le traité de l’AAMAC (Autorités africaines et malgaches de l’aviation civile) vise à renforcer la coopération du Togo avec les autres Etats membres de l’accord en matière de sécurité aérienne. Signé en 2012 à N’Djamena, ce traité permet d’« établir et maintenir un niveau régional uniforme de sécurité acceptable, promouvoir l’efficacité et l’uniformité dans le processus réglementaire et de certification de façon à éviter la multiplication des certifications, garantir un niveau uniforme de protection de l’environnement » ou encore « aider les parties à remplir leurs obligations au titre de la convention de Chicago », relative à l’aviation civile internationale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *