Accueil / A la Une / Burkina Faso : l’UE appelle au respect des engagements pris vis-à-vis de la CEDEAO

Burkina Faso : l’UE appelle au respect des engagements pris vis-à-vis de la CEDEAO

Partagez ceci :

L’Union européenne réagit après les échanges entre une délégation de la CEDEAO et les nouvelles autorités de la transition au Burkina Faso. L’UE appelle la junte militaire à respecter l’accord conclu avec l’organisation sous-régionale pour un retour rapide à l’ordre constitutionnel.

Dans une déclaration mercredi 5 octobre, le Haut représentant de l’UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Josep Borrell, a indiqué que l’Europe prend note de l’accord trouvé le 4 octobre entre les nouvelles autorités du Burkina Faso et la CEDEAO et notamment l’engagement pris par le capitaine Ibrahim Traoré de respecter l’accord conclu le 3 juillet 2022 entre le pays et l’organisation régionale, en vue d’un retour à l’ordre constitutionnel avant le 1er juillet 2024.

L’UE prend également acte des récentes déclarations du capitaine Ibrahim Traoré d’organiser de nouvelles assises nationales avant la fin de l’année en cours.

M. Borrell a par ailleurs rappelé aux nouvelles autorités burkinabè les obligations de la Convention de Vienne relatives à la protection de tous et à la sécurité des enceintes diplomatiques.

« L’Union européenne restera aux côtés du peuple burkinabè, comme elle l’est dans tous les pays du Sahel pour accompagner les efforts de la région vers la paix et la prospérité », a-t-il conclu.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »