Accueil / A la Une / Burkina Faso: les raisons de la tournée du lieutenant-colonel Damiba

Burkina Faso: les raisons de la tournée du lieutenant-colonel Damiba

Partagez ceci :

Le chef de l’État burkinabé, Paul-Henri Sandaogo Damiba, est attendu ce lundi à Abidjan, en Côte d’Ivoire. Au menu des discussions entre lui et son homologue ivoirien, coopération sécuritaire et réconciliation nationale.

Pour sa première visite officielle à l’étranger, Paul-Henri Sandaogo Damiba s’est rendu samedi au Mali où il a été reçu par le président de la transition, le colonel Assimi Goïta. Ce lundi donc, celui qui a renversé Roch March Christian Kaboré se rend à Abidjan. Alors pourquoi le choix du Mali et de la Côte d’Ivoire?

« Le Mali dispose d’une frontière avec le nord du pays. Côté malien, ce territoire est une zone d’affrontement continu avec les djihadistes depuis le début des années 2010. Et ces forces franchissent régulièrement la frontière pour se retrouver au Burkina Faso« , a expliqué, au micro de TV5 Monde, Windata Zongo, membre du Centre africain d’analyses et de recherches diplomatiques et stratégiques. Il ajoute: « Les deux pays coopéraient au sein du G5 Sahel. À cause de ses relations conflictuelles avec la France, le Mali a suspendu sa participation. Pour le président Damiba, il y a désormais la nécessité de créer un cadre bilatéral afin de rendre les opérations de lutte contre le terrorisme plus efficaces. Bamako comme Ouagadougou doivent optimiser leurs actions anti-terroristes et lutter contre un phénomène qui les touche tous deux« .

Le choix de la Côte d’Ivoire ensuite « s’explique doublement« , selon Windata Zongo. « Il y a d’abord un intérêt sécuritaire. Depuis 2014 puis les premières attaques à Grand Bassam, le nord de la Côte d’Ivoire, frontalier avec le Burkina Faso, fait face au phénomène terroriste« .

À l’en croire, là aussi, une coopération militaire a été mise en place entre les deux pays : les troupes ivoiriennes et burkinabé échangent des informations, entreprennent des actions communes etc… La visite du président burkinabé s’inscrit ainsi dans ce contexte.

Windata Zongo poursuit en expliquant que la visite de Damiba en Côte d’Ivoire a un volet politique important. Le chantier de réconciliation nationale entamé par le nouvel homme fort de Ouagadougou impose ce passage en terre ivoirienne où l’ex-président Blaise Compaoré a trouvé refuge depuis 2014 jusqu’à son dernier éclair retour au Burkina en juillet.

L’économie fait également partie de cette visite de Paul-Henri Damiba en Côte d’Ivoire. Le Burkina Faso n’a plus vraiment accès aux ports de Lomé et de Cotonou à cause des attaques terroristes devenues répétitives au Faso.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »