Home / A la Une / Corobusiness : ‘Pendant qu’on pleure, d’autres ont le sourire’

Corobusiness : ‘Pendant qu’on pleure, d’autres ont le sourire’

Partagez ceci :

La pandémie liée au Conoravirus, loin de de régler les inégalités sociales, fait encore plus, le malheur des populations, quand d’autres se font des fortunes. Dans un texte qui fait le tour des réseaux sociaux, le camerounais Louis EBENE dénonce le fait que les hommes de pouvoir se servent de la pandémie au Covid-19 pour plonger le peuple dans plus de pauvreté.

Corobusiness

Pendant qu’on pleure
Certains ont le sourire
Un très large sourire
Un sourire malicieux

Grâce au Covid 19
Ils font du chiffre
Les affaires marchent
Et ils se frottent les mains

Comme des charognards
Ils foncent sur nos corps
Ils mangent nos chairs
ils prennent du poids

La liste est longue
La liste des profiteurs
Les profiteurs du Covid
Le Covid des bonnes affaires

En vendant les masques
ils nous ont ruiné
Avec le confinement
L’usure nous a usé

Les politiciens véreux
les spéculateurs cupides
Les labos de la mort
Les solutions coûteuses

Pendant qu’on dépense
Corana avance
Avec nos impôts
Les malins s’empiffrent

Quels sont les chiffres ?
Les chiffres exacts
Des malades et des morts
Quel est le coût total ?

La mangeoire est grande
Le chemin est étroit
L’appétit est énorme
Les crocs bien acérés

Devant la maladie
Devant la souffrance
Devant la mort
L’Homme est sans coeur

Surtout les fonctionnaires
Sous les sceaux de l’État
Ils nous écrasent
Et en toute impunité

Muselés par nos masques
Impossible de parler
Confiné à la maison
nous sommes impuissants

Le peuple a peur
Y compris les prêtres
La grande douleur est muette
L’argent n’aime pas le bruit

Texte de Louis EBENE, Yaoundé 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »