Accueil / A la Une / Côte d’Ivoire : Gbagbo affiche son ambition pour 2025 avec son nouveau parti « PPA-CI »

Côte d’Ivoire : Gbagbo affiche son ambition pour 2025 avec son nouveau parti « PPA-CI »

Partagez ceci :

Le congrès du nouveau parti de l’ex-président ivoirien, Laurent Gbagbo, rentré d’exil en juin dernier, s’est ouvert ce samedi 16 octobre à Abidjan. Placé à gauche sur l’échiquier politique, ce parti a été baptisé « PPA-CI » pour “Parti des peuples africains-Côte d’Ivoire”. En ligne de mire, l’élection présidentielle de 2025.

Avec son nouveau parti Peuples Africains-Côte d’Ivoire, en abrégé « PPA-CI », un nom qui doit être entériné lors des discussions de ce week-end, l’ex-président ivoirien se remet donc officiellement à la politique. 

En août dernier, l’ancien président avait quitté le FPI, le “Front populaire ivoirien”, pour le laisser aux mains de son ancien Premier ministre, Pascal Affi N’Guessan.

Depuis 2014, ce parti historique était divisé entre les partisans d’Affi N’Guessan et ceux restés fidèles à Laurent Gbagbo. Lors d’un comité organisé le 9 août, il avait annoncé cette volonté de créer une autre famille politique.

“Cette rencontre doit porter sur les fonts baptismaux, ce nouveau parti de gauche, qui se veut ‘socialiste, progressiste, panafricaniste et souverainiste’”, a affirmé le président du Congrès et un ancien du FPI, Sébastien Dano Djédjé cité par Abidjan.net.

Pour Damana Pickass, l’ancien président des jeunes du FPI et soutien de Laurent Gbagbo, interrogé lors d’une émission de télévision et repris le site par Afrique sur 7, l’objectif est clair : 

“On ne crée pas un parti pour aller s’asseoir à Mama [village d’origine de Laurent Gbagbo], pour se venger ou pour faire la guerre. On crée un parti pour exercer le pouvoir d’État, pour aller à la conquête du pouvoir d’État. Donc le président Laurent Gbagbo est revenu de prison, auréolé de son acquittement, de sa victoire. Il a toutes ses aptitudes. Et je pense qu’il a un grand projet pour la Côte d’Ivoire, pour l’Afrique.”




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »