Accueil / Artiste / Cote d’Ivoire: le chanteur DJ Rodrigue recherché par la justice française

Cote d’Ivoire: le chanteur DJ Rodrigue recherché par la justice française

Partagez ceci :

Un avis de recherche serait lancé contre le chanteur ivoirien DJ Rodrigue en France pour abus de confiance.

Selon Linfodrome, Jean Marcel Kouamé a annoncé mercredi 3 avril 2019 que la Jet Set parisienne à l’origine de la création du couper-décaler avec la bande à Douk Saga accuse le chanteur ivoirien DJ Rodrique d’abus de confiance.

Un avis de recherche serait même lancé contre l’artiste depuis la France, informe Jean Marcel kouamé. Les faits qui lui sont reprochés remontent à 2018 où le chanteur, alors qu’il rendait visite à Molare à sa résidence parisienne tombe admiratif devant sa voiture, une berline bleue de marque Alfa Roméo Brera.

DJ Rodrigue affiche clairement à Molare ses intentions d’avoir la berline de Jean Marcel.

« Mais le patron de M Group lui signifiera qu’il devra s’adresser directement au propriétaire de la voiture », a expliqué Jean Marcel Kouamé au média, écrit linfodrome.

DJ Rodrigue aurait par la suite supplié Jean Marcel Kouamé de lui céder la voiture pour ses déplacements à Abidjan contre une somme de 3,5 millions de F Cfa à Jean Marcel Kaoamé pour sceller le deal. Le paiement devrait être fait par DJ Rodrigue après dédouanement à Abidjan de la berline. A en croire Jean Marcel Kouamé, l’artiste n’a rembourser que 1,1 million F Cfa à Molare et serait même porté disparu.

 « J’ai commencé dans un premier temps sur Facebook mais je suis en train de porter l’affaire devant les autorités françaises. Je viendrai même à Abidjan déposer une plainte contre lui. Qu’il sache que c’est parce que nous avons été à l’origine du couper-décaler qu’il est aujourd’hui artiste et donc lui il ne peut pas se permettre de se foutre de moi », explique Jean Marcel Kouamé joint au téléphone par linfodrome.

Pour l’heure, un avis de recherche a été lancé pour retrouver le plus rapidement possible DJ Rodrigue qui serait sans traces depuis des mois.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »