Home / A la Une / Daniel arap Moi, l’ancien président kenyan rattrapé par la justice

Daniel arap Moi, l’ancien président kenyan rattrapé par la justice

Partagez ceci :

Au Kenya, Daniel arap Moi, l’ancien chef d’Etat est rattrapé par la justice. L’homme fort du Kenya de 1978 à 2002, a été condamné dans une affaire d’accaparement illégal de terres. Comme statué par la Cour, il devra payer une amende de 9,75 millions de dollars à la famille Chelugui.

En effet, lors de son exercice à la tête du Kenya, Arap Moi avait enregistré sous son nom une parcelle de 22 hectares, située près d’Eldoret, dans la vallée du Rift. Il la revendra 24 ans plus tard à la société Jaswant Rai.

Seulement, Noah Chelugui, chef local et propriétaire originel de cette terre affirmant qu’elle lui appartenait toujours ne s’est pas laissé faire. Il traînera en justice en 2014, Daniel Arap Moi, Jaswant Rai et plusieurs institutions publiques.

Le plaignant meurt l’année suivante, mais sa veuve de 85 ans et son fils n’abandonnent pas, renseigne RFI. La haute Cour d’Eldoret leur a finalement donné raison le 17 mai dernier, en condamnant Daniel Arap Moi à rembourser approximativement dix millions de dollars à la famille Chelugui, soit la valeur actuel du terrain.

« Le tribunal juge que les plaignants ont été illégalement dépossédés des terres en question », a estimé le magistrat Antony Ombwayo, d’après Koaci.

Celui qui s’attendait sans doute à une retraite bien mérité du haut de ses 94 ans, devra s’acquitter de ses dettes conformément à la justice kenyane.

D’après plusieurs sources, Daniel arap Moi, n’est pas à son premier affaire d’accaparement illégal de terres. L’ancien président aurait d’autres procès en instance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »