Home / A la Une / Décalé-coupé : le cri de détresse de la veuve d’Erickson Le Zulu

Décalé-coupé : le cri de détresse de la veuve d’Erickson Le Zulu

Partagez ceci :

« Moi et mes enfants mourront de faim. Mes enfants ne vont plus à l’école ». Voilà le cri de détresse lancé par la veuve d’Erickson Le Zulu. Reçue dans l’émission Peopl’emik, la veuve de l’ancien DJ a fait des déclarations qui ont choqué plus d’un.

Amoin Yolande a raconté tout le calvaire que ses enfants et elle traversent depuis la mort de son mari.

Pour elle, les anciens amis de son mari ont disparu la laissant porter seule les charges. Elle a même cité le nom de DJ Bombastik qui était le meilleur ami de son défunt époux.

« Il s’est foutu de moi à cause d’Elisabeth, la femme d’Erickson Le Zulu en France ».

Pire, le petit frère du feu DJ aurait pris sa place pour aller en Europe et toutes les promesses qu’il a fait sont tombés à l’eau.

Ceci relance une fois de plus le débat sur la gestion financière des carrières des artistes africains.

Comment se fait-il que moins d’un an après sa mort, la famille d’Erickson se retrouve dans un tel état ? L’on s’interroge.

Mort le 16 Février passé à Créteil en France alors qu’il souffrait de cirrhose du foie et d’une hépatite B, Erickson Le Zulu a laissé derrière lui deux femmes et des enfants.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »