Accueil / A la Une / Espagne : la droite obtient le soutien du parti anti-immigration Vox pour gouverner l’Andalousie, mettant fin à 36 ans de règne socialiste
(FILES) In this file photo taken on November 15, 2018 Popular Party (PP) leader in Andalusia and candidate for the regional election Juan Manuel Moreno gives a speech during a campaign kick-off rally ahead of regional elections in Andalusia, in Malaga. - Spain's right party Partido Popular PP and centre-right Ciudadanos concluded an agreement, but they will need votes from the far-right to be invested and rule Andalusia. (Photo by JORGE GUERRERO / AFP)

Espagne : la droite obtient le soutien du parti anti-immigration Vox pour gouverner l’Andalousie, mettant fin à 36 ans de règne socialiste

Partagez ceci :

Après d’intenses tractations, le Parti populaire et Ciudadanos ont obtenu le soutien indispensable du parti d’extrême droite Vox pour pouvoir gouverner l’Andalousie, région la plus peuplée d’Espagne. Une alliance inédite qui fait débat en Espagne.

Un tremblement de terre qui met fin à trente-six ans de présidence socialiste en Andalousie. Le Parti populaire (PP) et Ciudadanos (centre-droit), grands vainqueurs des dernières élections dans la région la plus peuplée d’Espagne, se sont entendus, ce mercredi soir, avec le parti d’extrême droite Vox pour former un gouvernement conservateur. Avec cet accord, le leader du PP andalou, Juan Manuel Moreno, dispose de suffisamment de soutiens pour accéder à la présidence du parlement régional. Ce dernier a salué, sur Twitter, un «jour historique» pour l’Andalousie

(…) Cet accord, qui compte 37 points, prévoit en revanche la lutte contre l’immigration illégale, la défense et la promotion de la tauromachie, de la chasse ou de la Semaine sainte. Les deux partis ont convenu en outre d’éviter «toute ingérence des pouvoirs publics dans la formation idéologique des élèves». Le président de Vox, Santiago Abascal, s’est félicité du fait que les électeurs de son parti «auront un président qui a signé (un accord promettant) d’appliquer une part importante du programme de Vox».




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »