Ghana: Google ouvre un centre de recherches sur l’intelligence artificielle

Partagez ceci :

Après avoir conquis les marchés européens, asiatiques et américains, Google se déploie en Afrique. La firme  américaine de services technologiques, vient d’annoncer l’ouverture prochaine au Ghana d’un centre de recherches sur l’intelligence artificielle.

Ce laboratoire qui sera le premier du genre en Afrique, sera implanté dans la capitale ghanéenne, Accra. Il aura notamment pour mission de travailler sur des enjeux liés à la santé, l’agriculture et à l’éducation.

“Nous nous sommes engagés à collaborer avec les universités et les centres de recherche locaux, ainsi qu’à travailler avec les décideurs sur les utilisations potentielles de l’IA en Afrique”, peut-on lire sur le blog de Google.

Sur le plan sanitaire, la filiale britannique du groupe, DeepMind, se servira de ce champ de recherche pour améliorer la détection et le traitement des maladies oculaires.  En agriculture,  il s’agira de s’intéresser au rôle que peut jouer l’IA dans la production agricole. Et pour ce qui est du domaine éducatif, Google, dit vouloir rassembler « les meilleurs chercheurs et ingénieurs en apprentissage automatique dans ce nouveau centre dédié à la recherche sur l’IA et ses applications », promet de « collaborer avec les universités et les centres de recherche locaux, ainsi qu’à travailler avec les décideurs politiques sur les utilisations potentielles de l’IA en Afrique ».

Selon plusieurs observateurs, le Ghana a probablement fait appel à Google en raison de la qualité de son système éducatif et d’autres institutions nourricières. La société de recherche se concentre sur «le recrutement de talents locaux et il n’y a pas de pénurie au Ghana».

Déjà présent aux États-Unis, au Canada, en Israël, au Royaume-Uni, au Japon, en Suisse et en France, le géant américain, Google prévoit ouvrir le centre du Ghana au plus tard fin 2018.