Accueil / A la Une / Guinée : Mamady Doumbouya ne veut pas d’envoyé spécial de la CEDEAO
Mamady Doumbouya

Guinée : Mamady Doumbouya ne veut pas d’envoyé spécial de la CEDEAO

Partagez ceci :

Le Colonel Mamady Doumbouya persiste et signe : il ne veut pas d’un émissaire de la CEDEAO dans son pays. Quelques jours après avoir réfuté la nomination du ghanéen Mohammed Ibn Chambas comme envoyé spécial de la CEDEAO, le président de la transition en Guinée, le Colonel Mamady Doumbouya vient de réaffirmer sa position.

« Aujourd’hui, on n’est pas en conflit. Il n’y a pas de crise en Guinée. Nous n’avons pas besoin d’émissaire. Nous avons juste besoin de moyens techniques, de l’accompagnement technique. La Cédéao a des représentations ici. Toutes les organisations ont une représentation en Guinée », indique Mamady Doumbouya qui s’adressait aux chefs d’État de la sous-région au micro d’une chaîne internationale.

« Le cas guinéen est très simple . Nous avons eu des aînés qui ont eu des problèmes de personnes, à savoir la gestion de la chose publique qui avait divisé le pays. Aujourd’hui, le peuple guinéen n’est pas divisé, le peuple guinéen est en communion avec lui-même et je pense que nous n’avons pas besoin de donner des remèdes qui sont pour nous des remèdes génériques. » , a-t-il ajouté.

Pour finir, le nouvel homme fort de Conakry envoie un message clair aux organisations internationales et aux chancelleries occidentales. ll ne sacrifiera pas la souveraineté de son pays sous l’autel de ses intérêts personnels. Il affirme qu’il n’est nullement pas dérangé par les sanctions de la CEDEAO le visant ainsi que d’autres membres de la junte car il se sent bien en Guinée. « Les Guinéens sont assez matures pour régler leurs problèmes. J’ai fait don de moi, cela fait des années que je n’ai pas pu sortir de la Guinée. Je suis en Guinée, je me sens mieux en Guinée que n’importe où. Je n’ai pas besoin de voyager. Ce dont j’ai juste besoin maintenant, c’est de me concentrer en Guinée sur nos problèmes, pouvoir trouver des solutions à nos problèmes », martèle le Colonel Doumbouya.

Pour rappel, lors de la dernière session extraordinaire de la CEDEAO tenue à Accra, les chefs d’États et de gouvernements de l’institution avait nommé le diplomate ghanéen, Mohammed Ibn Chambas comme envoyé spécial de l’institution en Guinée, une nomination à laquelle Mamady Doumbouya s’était opposée.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »