Umalis Group
Home / A la Une / Industries extratives au Togo: la « Déclaration de Kpalimé » vivement attendue à l’issue du 6è FSSTT

Industries extratives au Togo: la « Déclaration de Kpalimé » vivement attendue à l’issue du 6è FSSTT

Partagez ceci :

Le porte-parole des centrales syndicales du Togo, Komlan Nouwossan (photo au micro), l’a clairement énoncé: le Forum Solidarités Sociales des Travailleurs du Togo (FSSTT) a pour vocation d’élargir les débats en vue de révolutionner et humaniser le monde du travail au Togo voire au-delà. Eh oui, les discussions sont extrêmement importantes dans le monde du travail. Les fora amènent de l’eau au moulin et contribuent à ce qu’il y ait au niveau syndical, l’ »unité d’action ».

Cette notion si chère aux syndicats de travailleurs et sans laquelle il n’ y a pas d’unité syndicale, de consensus sur les actions à mener en faveur des travailleurs.

A défaut, elle entraîne des conséquences désastreuses à savoir des dispersions, des distractions, des digressions politiques…

En effet, aussi riches que divers, les échanges suscitent de vifs débats depuis le 21 novembre à Kpalimé, lesquels tournent autour du thème principal: « Le travail décent, les droits humains et la responsabilité sociétale des entreprises dans le secteur minier au Togo et dans l’espace communautaire (UEMOA/CEDEAO) : Quelles alternatives pour une gouvernance partagée et une transformation économique, sociale et environnementale viable ».

A l’issue des trois jours, des exposés couplés des travaux en commissions auront permis « d’accoucher » d’une déclaration dénommée « Déclaration de Kpalimé ».

Ce grand rendez-vous permettra également de formuler des recommandations à soumettre aux pouvoirs économiques et surtout au pouvoir politique pour l’amélioration des conditions de vie et de travail des travailleurs du Togo notamment dans les industries extractives.

Par ailleurs, un plan de suivi de la mise en œuvre de ces recommandations devra être élaboré et des groupes thématiques de travail seront mis en place pour faire le suivi et mener des actions de sensibilisation par rapport au thème central, cité un peu plus haut.

Le forum solidarités sociales des travailleurs du Togo est né du constat selon lequel les droits économiques et socio culturels des travailleurs et travailleuses du Togo sont constamment violés. Et c’est donc pour pallier à ces violations que depuis 2004, Chrétiens du Monde Travailleur (CMT) et Solidarité et Action pour le Développement Durable (SADD), se sont mis ensemble pour réfléchir et échanger sur l’actualisation et la promotion des droits économiques, sociaux et culturels des travailleurs et travailleuses du Togo.

La 6è édition du FSSTT, qui bat son plein, intervient après celles de Lomé en 2005 et 2008, de Kara en 2010, de Kpalimé en 2012 et d’Atakpamé en 2015.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »