Accueil / A la Une / La Police républicaine accusée de violation de la vie privée au Bénin

La Police républicaine accusée de violation de la vie privée au Bénin

Partagez ceci :

Certaines fouilles des forces de sécurité publique jugées « trop poussées » lors des opérations de contrôle provoquent des réactions d’indignation de la part de la population, ce qui a fait réagir la police à travers un communiqué.

Lire l’intégralité du communiqué

« Il nous a été donné de constater que certains fonctionnaires de police dans l’exercice de leur service ordinaire (patrouille, visite de secteur, sécurisation et contrôle routier…) se permettent de fouiller les téléphones des personnes sans aucune raison.

Le DGPR rappelle que la fouille du téléphone portable d’un individu est réglementée par une enquête judiciaire, car il contient des informations à caractère personnel et des informations sur la vie privée des citoyens.

Il est donc demandé aux commandants d’unités de veiller au respect de la vie privée des usagers. En conséquence, il rappelle aux FPR frileux de cette vilaine pratique de changer de fusil d’épaule au risque de subir eux-mêmes les rigueurs de la loi.

En tout état de cause, le DGPR ne tolérera pas cette déviance qui ouvre la voie au rançonnement de diverses natures. Les victimes peuvent dénoncer et se plaindre notamment au DGPR qui les rassure d’un traitement diligent de leur dossier. Les auteurs des dites défiance seront sévèrement sanctionnés. »




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »