Accueil / A la Une / Le 3ème mandat d’Alpha Condé sous haute tension politico-ethnique

Le 3ème mandat d’Alpha Condé sous haute tension politico-ethnique

Partagez ceci :

L’actuel président guinéen Alpha Condé se présente à sa propre succession ; un mandat de trop selon ses détracteurs. Ce 3ème mandat obtenu après modification de la Constitution est comme une pilule trop difficile à avaler.

A quelques semaines du scrutin présidentiel, la Haut-Commissaire des Nations unies aux droits de l’homme s’inquiète par rapport aux tensions qui ont marqué la campagne électorale.

« Il y a déjà des signes sérieux d’une augmentation de l’intolérance et des affrontements, notamment parmi des groupes de jeunes, et des médias qui amplifient les messages de haine. J’appelle tous les candidats à s’abstenir d’attiser les divisions ethniques, à condamner l’incitation à l’hostilité, à la discrimination ou à la violence », a déclaré Michelle Bachelet citée par rfi.

Par ailleurs, elle appelle les responsables politiques, en particulier les candidats à l’élection, à se garder d’attiser les divisions ethniques. Notons que ces inquiétudes sont partagées par Amnesty International et Human Rights Watch.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »