Home / A la Une / Le 3ème mandat d’Alpha Condé sous haute tension politico-ethnique

Le 3ème mandat d’Alpha Condé sous haute tension politico-ethnique

Partagez ceci :

L’actuel président guinéen Alpha Condé se présente à sa propre succession ; un mandat de trop selon ses détracteurs. Ce 3ème mandat obtenu après modification de la Constitution est comme une pilule trop difficile à avaler.

A quelques semaines du scrutin présidentiel, la Haut-Commissaire des Nations unies aux droits de l’homme s’inquiète par rapport aux tensions qui ont marqué la campagne électorale.

« Il y a déjà des signes sérieux d’une augmentation de l’intolérance et des affrontements, notamment parmi des groupes de jeunes, et des médias qui amplifient les messages de haine. J’appelle tous les candidats à s’abstenir d’attiser les divisions ethniques, à condamner l’incitation à l’hostilité, à la discrimination ou à la violence », a déclaré Michelle Bachelet citée par rfi.

Par ailleurs, elle appelle les responsables politiques, en particulier les candidats à l’élection, à se garder d’attiser les divisions ethniques. Notons que ces inquiétudes sont partagées par Amnesty International et Human Rights Watch.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »