Accueil / Projets / Le projet du NERICA de la BAD : primé par le Trésor américain

Le projet du NERICA de la BAD : primé par le Trésor américain

Partagez ceci :

riz

Pour la nième fois, le prix « Development Impact Honors », encourage de nouveau l’application des normes les plus élevées en matière de développement, en primant des projets exemplaires entrepris par des banques multilatérales de développement.

Et parmi ces projets, l’on note le  projet du « Nouveau riz pour l’Afrique » (NERICA, en anglais) de la Banque africaine de développement (BAD), lequel  a reçu un prix du département du Trésor américain, lors d’une cérémonie mercredi à Washington aux USA.

Précisons que ce projet a été retenu parmi 29 projets soumis par différentes banques multilatérales de développement (BMD).

Et c’est la troisième année consécutive qu’un projet de la BAD reçoit un prix du Trésor américain.

Un prix qui entend consacrer l’excellence dans la conception et la réalisation de projets et montrer l’étendue travail que les Banques multilatérales de développement (BMD) accomplissent au sein des communautés, des pays et des régions, en faveur des populations les plus démunies.

« Le projet du NERICA a permis d’accroître la production à l’échelle nationale et d’améliorer la sécurité alimentaire dans sept pays d’Afrique de l’Ouest : au Bénin, en Gambie, au Ghana, en Guinée, au Nigeria, au Mali et en Sierra Leone », a indiqué le secrétaire au Trésor, Jacob J. Lew.

Le vice-président de la BAD chargé des finances, Charles Boamah, s’est vu remettre le prix décerné à la Banque, en lieu et place de son président, Donald Kaberuka.

A cette occasion, Charles Boamah a tenu à souligner combien le NERICA avait contribué à la transformation radicale des moyens de subsistance et à l’amélioration de la sécurité alimentaire des habitants de la région.

« Selon une estimation basse, la production de riz NERICA de toute l’Afrique est passée de 200 000 à 800 000 hectares. Le projet a bénéficié à 1 320 groupements d’agriculteurs, dont 1 056 étaient des groupements de femmes », a-t-il précisé.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »