Accueil / deux / Mali : 21 militaires tués dans une attaque au centre du pays

Mali : 21 militaires tués dans une attaque au centre du pays

Partagez ceci :

Le camp militaire de Dioura au centre du Mali a été attaqué dans la nuit du 17 mars 2019 par des éléments armés. Le bilan est lourd.  21 militaires ont perdu la vie selon  un communiqué de l’armée malienne.

Après plusieurs heures d’échanges de coup de feu, l’armée malienne a repris le contrôle de du camp militaire de Dioura. Les forces malienne ont eu recourt aux renforts terrestres et aériens  selon  RFI qui estime que cette intervention est la plus impressionnante de la région.

L’attaque du camp militaire de  Dioura serait menée par un ancien colonel déserteur de l’armée malienne Ba Ag Moussa. Ce dernier serait proche du  chef jihadiste touareg malien Iyad Ag Ghaly. Ba Ag Moussa aurait déserté l’armée une première fois en 2006 puis une seconde fois en 2012 avant de rallier les groupes terroristes.

Selon RFI,  Ba Ag Moussa est soupçonné d’avoir dans le passé mené des opérations contre l’armée dans les localités de Niono, Diabaly, et même Nara, non loin de la frontière mauritanienne. En prenant la tête des opérations ce dimanche à Dioura, localité du centre, loin de son fief traditionnel, il a voulu peut-être confirmer que tout ce qui se passe au centre du Mali se décide dans le grand nord.

Pour l’heure aucun détail n’a été donné sur les éventuels portés disparus et otages.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Traduction »